Archive

octobre 2016

Browsing

En couple, chacun a une approche et des habitudes que l’autre doit comprendre et accepter. Certains gestes spontanés peuvent être mal interprétés, donc sources de conflit. Dans cet article, nous nous pencherons plutôt sur les comportements que les hommes adorent !
Question de culture ou d’éducation, les femmes croient souvent que les hommes sont cœurs de pierre et que les signes d’affection, surtout exprimés en public, les gênent et les mettent mal à l’aise. Pourtant, sous cette carapace, les hommes ont tout autant besoin d’amour, de tendresse et d’affection. D’ailleurs, il suffit de quelques gestes doux pour qu’ils rendent les armes et se laissent submerger par leurs émotions. Voici 6 comportements que les hommes adorent chez leurs partenaires.
6-comportements-feminins-hommes-adorent
 
 
1 – Elle pose sa tête sur la poitrine de son chéri
Ce geste spontané et affectueux est très apprécié par l’homme, car il fait ressortir son côté protecteur, qui procure à sa partenaire un sentiment de sécurité et de sérénité. Ce contact exprime également le besoin que ressent la femme d’avoir une présence masculine qui la rassure et la réconforte, à chaque fois qu’elle en a besoin.
2 – Elle joue avec ses cheveux lorsqu’il conduit
Ce léger contact procure une grande sensation d’apaisement et de satisfaction émotionnelle à l’homme. Non seulement ces caresses sur sa nuque et son cuir chevelu entraînent la sécrétion d’ocytocine (hormone du bonheur), mais ils sont également perçus comme une expression spontanée d’amour et de besoin de contact physique.

Dans un couple, il ne doit en aucun cas y avoir de secrets. Les amoureux se promettent de tout se dire et de tout partager. Il est vrai que quand on est en couple, le sens du partage prend tout son sens (partager un lit, un bain moussant, de bons petits plats….), mais il y a certaines choses qu’il vaudrait mieux garder pour soi et que l’autre ne doit en aucun cas savoir pour tout simplement préserver le jardin secret de chacun ! Esprit & Santé vous laisse découvrir tout ce qu’il ne faut pas partager dans un couple.
choses-quun-couple-ne-absolument-partager

LES MOTS DE PASSE

Voilà une chose que chacun doit garder pour soi. Que ce soit le mot de passe de votre compte mail, de votre téléphone ou de vos réseaux sociaux… C’est une chose qui doit rester secrète ! Même s’il est vrai que que vous n’avez rien à cacher, votre chéri ne doit pas avoir accès à l’un de vos comptes et à cette partie de votre intimité. De plus, garder volontairement une petite aura de mystère ne fait pas de mal et pimente, au contraire, votre vie de couple !

LA BROSSE À DENTS

Vous avez beau partager avec votre chéri des bisous sensuels et langoureux, ce n’est tout de même pas une raison valable pour utiliser la même brosse à dents. Partager cet outil n’est pas du tout sain et hygiénique. En effet, ce n’est en aucun cas indiqué pour votre santé bucco-dentaire. C’est un objet personnel qui n’est pas fait pour être partagé à deux. Autre raison (si les précédentes ne vous ont pas suffi), ce n’est pas tout sexy… Loin de là !

Nous sommes nombreux à croire en l’astrologie, car les dates sont souvent déterminantes. Découvrez ce que votre mois de naissance dit de vous et de votre personnalité !
Cela peut vous sembler incroyable, mais votre mois de naissance peut révéler certains traits de votre caractère comme vos pensées, vos attitudes, etc. Découvrez comment l’alignement des planètes influence votre personnalité. Vous n’en serez que surpris !
voici-mois-de-naissance-dune-femme-revele-de-pensees-interieures-filles-de-fevrier-plus-craquantes

Janvier

Les femmes de janvier sont assez réservées, elles expriment difficilement leurs sentiments même s’ils sont très sincères. Ambitieuses, travailleuses et très serviables, elles aiment donner. En amour, elles sont prudentes et ne se livrent pas dès le premier instant. Les filles nées en janvier aiment communiquer avec des personnes qui leur ressemblent, elles se sentent ainsi plus en adéquation avec elles-mêmes.

Février

Ce sont des filles très sensibles. Elles aiment qu’on les traite avec beaucoup de galanterie, de douceur et de respect. Ce sont de grandes rêveuses, romantiques, amoureuses de l’amour, amoureuses de la vie. Souvent, elles sont incomprises par les hommes car ces derniers ne sont pas aussi fleur bleue qu’elles. Elles pensent librement, sont décomplexées et ont un grand esprit aventureux. Avec elles, on ne s’ennuie jamais.

Mars

Ce sont de grandes créatives et artistes dans l’âme. Les femmes de mars ont un charisme sans pareil. Sûres d’elles jusqu’au bout des ongles, elles ont un charme fou qui laisse leur entourage complètement hypnotisé ! Elles sont douces, calmes et solitaires. Leur compagnie est très agréable.

Quand l’amour frappe à notre porte, nous sommes submergés par les émotions et notre envie de vivre le grand amour, avec tout le bonheur et parfois même la douleur qui l’accompagnent. Sauf que ces papillons qui dansent dans notre estomac nous font oublier que nous avons un cerveau qui a, lui aussi, son mot à dire dans le choix de ce partenaire de vie. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici 4 signes qui montrent que vous n’êtes pas avec la bonne personne.
4-signes-prouvent-nest
Au début d’une relation de couple, les deux partenaires sont tellement subjugués par leurs émotions et leur sentiment d’avoir enfin trouvé l’âme sœur qu’ils font tout ce qui est en leur possible pour donner la meilleure image d’eux-mêmes, et fournissent des efforts constants pour faire marcher leur relation.
Mais au fur et à mesure que le feu de la passion s’amenuise et que la routine commence à s’installer, plusieurs choses commencent à changer, ce qui permet parfois au doute de s’installer. Suis-je heureux ? Est-ce le partenaire que j’attends depuis si longtemps ? Est-ce la relation de couple dont j’ai toujours rêvé ?
Pour vous aider à répondre à ces questions qui vous trottent dans la tête et qui vous empêchent de profiter d’une relation de couple épanouie, nous avons regroupé 4 signes qui indiquent que vous n’êtes pas avec la bonne personne.

1 – Vous avez du mal à vous confier à lui

En nous mettant en couple, c’est toute notre vie que nous partageons avec notre partenaire. Il devient notre ami et notre confident. C’est dans ses bras que nous nous réfugions pour alléger nos soucis et demander conseil. Si vous n’arrivez pas à vous confier à votre partenaire de peur de sa réaction ou du jugement qu’il émettra à votre égard, c’est que vous ne lui faites pas assez confiance et que vous n’êtes pas vous-même en sa présence.

2 – Vous n’êtes pas sûre de lui

L’une des principales bases d’une relation saine est la confiance. Si vous n’arrivez pas à la lui accorder alors qu’il n’a jamais eu de comportements qui pourraient indiquer qu’il vous trompe ou qu’il y pense, vous risquez de ruiner votre relation. Essayez donc de vous remettre en question, ou d’identifier l’origine de vos doutes, et accordez à votre partenaire le bénéfice du doute.

Quand on se dispute avec quelqu’un, la douleur et la colère s’enfouissent en nous et y demeurent, laissant apparaître le ressentiment.
On se déconnecte de ce qui a pu se passer auparavant ou de ce qui pourrait arriver à l’avenir, et on reste donc coincé dans cette situation désagréable.
«Je suis fâchée avec ma soeur car quand j’ai besoin de son aide, elle ne s’intéresse pas à moi ni ne s’inquiète pour moi, et ne valorise jamais ce que je fais», «Je suis fâché avec mon compagnon/ma compagne car cela fait un an qu’il/elle ne tient pas compte d’une décision importante que j’ai prise»…
se-liberer-du-ressentiment
On ne s’intéresse plus à l’autre et on essaie de faire comme si ses dires ne nous avaient pas blessé. Mais on ne peut pas se défaire complètement de la sensation de frustration, de haine, d’impuissance ou de douleur, ni demeurer impassible face à quelque chose qui nous a offensé.
Le ressentiment est un petit repaire où se logent la douleur et la colère non résolues ni exprimées qui se sont accumulées au fil du temps.
Et si on ne fait rien pour s’en débarrasser, cette douleur et cette colère peuvent grandir, si bien qu’on abritera alors un monstre en nous qui n’aura de cesse de prendre de l’ampleur.
Dans un premier temps, quand on a du ressentiment, on ne se trouve pas dans les conditions nécessaires pour comprendre ou résoudre le problème, ni pour l’oublier. Le ressentiment, c’est une émotion socialement peu acceptée.
Mais comme toute émotion, le ressentiment n’arrive pas au hasard, car il nous indique la présence d’un problème ou d’une difficulté qu’on a du mal à résoudre.

Être joyeux est momentané et peut être le résultat de quelque chose de ponctuel, pas continu. Le calme et la paix intérieure, à l’inverse, sont des états bien plus inaltérables.
Même s’il n’est pas toujours facile d’être joyeux, nous avons toutes les raisons du monde d’être en paix, car être en paix, c’est vivre loin des conflits et sans attaches extérieures qui altèrent notre tranquillité.

Aujourd’hui, nous faisons partie d’une société où on nous « vend » l’idée selon laquelle nous devons être heureux.
Cependant, les pressions extérieures et beaucoup de nos habitudes de vie nous éloignent de cet idéal où s’inscrit le bonheur.
nest-toujours-facile-detre-joyeux-on-etre-paix
Il est donc nécessaire de concentrer notre bien-être sur autre chose. La joie ne doit pas être associée à l’obligation d’obtenir tout ce que l’on désire, ni d’atteindre les buts que nous avons en tête et que nous ne pouvons pas toujours atteindre.
Pour être joyeux, il suffit d’être calme, en équilibre avec les nôtres, et avec ce qui nous définit.
La paix intérieure est le calme du cœur qui se sent bien avec ce qu’il a, sans avoir besoin d’autre chose. Dans cet article, nous vous invitons à réfléchir à cela.

Pour être joyeux, nous avons besoin de peu

La joie est le reflet du bonheur le plus intense. Il y a des jours où, sans savoir pourquoi, nous nous sentons plus réceptifs, et plus connectés à notre entourage. Nous sommes heureux et nous profitons.
D’autres fois, sans que les choses aillent plus mal, nous nous sentons différemment, nous ne sommes plus tellement heureux, nous ne nous sentons pas très bien et les pensées limitantes qui détruisent notre bien-être apparaissent alors.
C’est pour cela qu’il est bon d’y réfléchir pour y remédier.

La paix intérieure commence en s’acceptant soi-même

Alors que l’anxiété représente la corde qui nous tire vers le bas et qui nous rappelle « tout ce que nous devons faire et que nous n’avons pas encore fait », la dépression est le lien qui nous fait échouer sur les rives du passé, du perdu, du frustré, du malheur et de tout ce qui n’a pas été atteint.
Pourquoi oublions-nous d’écouter le présent ? C’est l’erreur dans laquelle nous tombons tous.
Loin d’accepter l’ici et le maintenant, et nous-même, nous nous éloignons de notre essence en détruisant notre estime de nous-même. 

  • Acceptez tout ce qui a été vécu, avec chaque erreur mais aussi chaque réussite. L’intégrer est la première étape pour trouver le calme.
  • Arrêtez de vous focaliser sur le futur de manière obsessive. Il n’existe pas, il n’est pas encore arrivé. L’ici et le maintenant est ce que vous pouvez sentir, voir et toucher. C’est le plus important.
  • Vous êtes la personne que vous voyez devant votre miroir, alors prenez une grande respiration et laissez s’échapper toutes les inquiétudes.
    Le calme et la paix intérieure se trouvent à ce point où nous trouvons notre propre équilibre, en nous acceptant nous-même.

Vous avez horreur des poils. Vous aimeriez les éliminer à tout jamais, ne plus jamais en avoir car ils représentent votre plus grand cauchemar. Vous êtes tout le temps à la recherche de la solution, la technique qui vous permettra de mettre fin à votre calvaire pileux. Cire, rasoir et laser…
Rien ne vous satisfait vraiment. Saviez-vous que les poils ont de nombreux bienfaits sur votre santé et qu’il y a des zones de votre corps qu’il vaudrait mieux ne pas épiler ? En effet, elles risquent d’être fragilisées et endommagées. Esprit & Santé décide donc aujourd’hui de vous dévoiler les  parties de votre corps que vous ne devez absolument pas épiler et les solutions que vous pouvez adopter.
zones-de-corps-ne-devriez-absolument-epiler

LA ZONE INTIME

Cela peut vous paraître bizarre, sale et inhabituel mais la zone intime ne doit pas être fréquemment épilée surtout au rasoir. Les poils de vos parties intimes vous protègent de plusieurs microbes, maladies et infections. Plus que ça, ils garantissent un meilleur équilibre. Sans oublier, bien entendu, que le fait d’épiler cette zone irrite votre peau et la rend sèche et abîmée. Essayez donc de ne plus épiler cette zone mais plutôt de couper vos poils aussi courts que possible à l’aider d’une paire de ciseaux propres. Si vous n’arrivez pas à vous tenir à cette nouvelle résolution, épilez vous à la cire une fois par mois.

Il n’y a aucun doute que vous avez partagé énormément de choses avec vos amis. Vous avez grandi ensemble, partagé des secrets et des combats et vous avez célébré bien des victoires avec un enthousiasme sans bornes. Mais plus vous avancez dans l’âge, plus vous entrez dans différentes étapes de la vie. Du jour au lendemain, vos amitiés évoluent et changent, elles aussi. Vous aurez toujours besoin de votre fidèle équipage à vos côtés, mais il y a des amis dont le mode de vie ne correspond plus à votre nouvelle vie, des amis qui vous tirent vers le bas et vous retardent plutôt que de vous aider à réaliser vos ambitions. De temps en temps, ce genre d’amis met à rude épreuve votre patience, dérange votre santé mentale et se met, d’une certaine manière, au travers de votre bonheur.
6-signes-prouvent-avez-ami-toxique
Si dans certains cas, les malentendus peuvent être résolus par une discussion, dans d’autres cas, une « rupture » avec votre ami est nécessaire. Retrouvez dans cet article, les 6 signes qui prouvent que vous avez un ami toxique. Ces signes correspondent à l’un de vos amis ? Vous vivez sûrement dans le déni, et vous redoutez la confrontation. Mais pourquoi vous accrocher à des amis qui ne sont clairement pas bons pour vous ?

L’AMI QUI A BESOIN DE VOUS POUR TOUT

Si un ami qui dépend de vous ne semble pas être source de préoccupation, il faut bien au contraire vous alarmer. Un ami trop dépendant peut vous épuiser et vous faire perdre vos ressources les plus importantes : Le temps et l’argent. Cette dépendance est acceptable s’il vous demande tout simplement de le soutenir moralement. Mais s’il commence à vous quémander de l’argent, c’est autrement plus préoccupant. Nous avons tous déjà sauvé un ami qui était constamment dans la dèche. Si vous lui servez toujours de béquille, méfiez-vous, votre ami est toxique !

LE COLOCATAIRE CAUCHEMARDESQUE

Ce n’est pas parce-que vous avez été amis depuis la maternelle que ça signifie que vous ferez les meilleurs colocataires. La colocation est avant tout une histoire de partage de responsabilités. Avec votre colloc, vous devriez vous répartir équitablement les tâches et les dépenses ménagères. Si votre ami\colloc prend la mauvaise habitude de laisser la vaisselle dans l’évier ou de ne pas payer sa part de loyer parce qu’il est trop sorti en boite, votre vie risque de virer au cauchemar. Vous avez besoin d’un coloc qui sera un partenaire égal et non pas quelqu’un qui vous pousse à jouer le rôle du parent. Aidez votre ami le long du chemin, mais apprenez à être ferme quand il commence à se relâcher. Si les choses ne s’améliorent pas après quelques mois, il pourrait être temps de trouver un nouveau colocataire.

Lorsque vous vous retenez d’uriner, vous accumulez des toxines qui sont destinées à être expulsées depuis un moment, et qui peuvent provoquer des infections dangereuses.
Nous nous retenons tous d’uriner, à certains moment de notre vie.
se-passe-t-corps-lorsque-retenez-duriner
Dans la plupart des cas, c’est parce que nous sommes dans une situation dans laquelle nous n’avons pas accès à des toilettes ou que nous sommes retenus par une obligation professionnelle qui nous empêche de nous rendre rapidement aux sanitaires.
Cependant, si ce geste est devenu une habitude pour vous, vous risquez d’en subir les conséquences, qui sont très désagréables. Découvrez ce qui se passe dans votre corps lorsque vous vous retenez d’uriner.

Les infections urinaires

Si vous avez tendance à vous retenir souvent d’uriner plutôt que d’aller aux toilettes régulièrement, notamment lorsque vous êtes au travail, faites attention.
La première conséquence de ce geste est l’apparition d’infections urinaires. En effet, elles peuvent rapidement apparaître sous la forme d’une infection bactérienne, qui affecte le tractus urinaire.
La raison est très simple : l’urine contient des germes qui, s’ils restent trop longtemps dans la vessie, peuvent provoquer une infection qui va devenir très gênante.

La formation de calculs rénaux

Certaines personnes sont plus sujettes que d’autres à la formation de calculs rénaux. Si tel est votre cas, et que vous vous retenez souvent d’uriner, vous nuisez fortement à votre santé.
Les petits caillots qui se forment dans les reins sont souvent évacués par l’urine, lorsque leur taille reste raisonnable.
Mais s’ils s’accumulent dans la vessie ou dans les reins, car ils ne sont pas normalement évacués, ils peuvent former des calculs importants et ne pourront être éliminés que par l’intermédiaire d’une opération chirurgicale.
Pour éviter la formation de ces calculs, nous vous recommandons de boire beaucoup d’eau et d’aller aux toilettes dès que votre corps le réclame.
Ce n’est que de cette manière que vous parviendrez à éliminer les déchets qui s’accumulent dans vos reins et que vous améliorerez votre santé globale.

Un oiseau naît pour être libre, alors si on l’enferme dans une cage, il se sentira en son essence limité à une partie infime.
C’est comme si on lui coupait les ailes et ce faisant, une des choses qui le caractérise le plus : la possibilité de voler.
La citation du titre appartient à Alejandro Jodorowsky et elle va nous servir de point de départ pour voir de quelle manière il peut arriver quelque chose de semblable chez les humains.
oiseau-ne-cage-croit-voler-maladie
Métaphoriquement, vivre à l’intérieur d’une cage comme un oiseau enfermé ne permet pas d’avoir une perspective large de ce que l’on peut être amené à à vivre.
Il y a des gens qui se contentent de ce qu’ils ont déjà, de ce qu’ils croient sûr, et ils ne se permettent pas d’explorer d’autres champs remplis d’expériences nouvelles.
Cela n’est pas négatif si cela n’a de conséquences que sur l’oiseau et si c’est sa propre volonté.
Le problème survient quand l’oiseau croit que le reste, et parfois ses congénères, se trompent en volant. 

“Le rossignol ne fait pas son nid dans une cage pour que l’esclavage ne soit pas le sort de ses petits.
-Khalil Gibran-

Un oiseau qui reste dans sa cage même quand la porte est ouverte

De la même manière qu’un oiseau, nous, êtres humains, sommes nés pour guider nos pas vers là où nous voulons aller, d’une façon libre et autonome.
Pourtant, pour différentes raisons, comme pourraient l’être l’éducation ou l’influence sociale, il existe des gens qui, arrivés à un certain âge, stationnent dans ce qu’on appelle une “zone de confort” et ne sont pas capables d’en sortir, même si on les pousse à le faire.
 
Cette “zone de confort” est liée à ce qui est familier et suscite chez eux un sentiment de protection, quand la routine et ce qui est déjà établi agit pratiquement à leur place.
En effet, il arrive parfois qu’ils aient beaucoup de difficultés à “se sortir” des modèles de conduite et des valeurs acquises, et qu’ils se sentent alors mal à l’aise avec celles qui sont différentes des leurs.
Puisque nous sommes libres, aucun oiseau n’est forcé de sortir de sa cage et de se mettre à voler. Personne n’est obligé d’y rester non plus.
La tolérance de comprendre des styles de vie différents du sien est un comportement bénéfique pour garder des relations personnelles.

“L’homme est libre, il doit être libre.
Sa première vertu, sa grande beauté, son grand amour est la liberté.”
-Juan Ramón Jiménez-