Archive

septembre 2017

Browsing

Chaque jour vous passez et recevez des communications téléphoniques sans aucun souci. Mais savez-vous qu’une simple phrase dite au téléphone peut bel et bien être à l’origine de sérieux problèmes. Voici comment !

Téléphone portable, internet…le progrès technologique semble être une arme à double tranchant. D’une part, il a merveilleusement facilité la vie des gens, mais d’autre part, il a bien ouvert les portes aux malfaiteurs pour diverses types d’escroqueries surtout concernant les communications en ligne. A cet égard, les policiers avisent les gens de raccrocher aussi vite que possible  dans le cas où ils entendent une phrase si ordinaire qu’elle peut être insignifiante pour eux.
En effet, de nos jours l’escroquerie téléphonique semble être bien à la mode. D’ailleurs, quand vous pensez que vous êtes venu à bout de toutes les astuces de détournement, vous vous rendez compte que c’est faux : les escrocs ont pu ficeler un nouveau paquet de tricherie.
Mais les actes d’arnaques téléphoniques datent depuis longtemps, elles existaient même avant que les téléphones mobiles n’apparaissent sauf qu’actuellement, ces derniers sont beaucoup plus répandus et les informations personnelles sont beaucoup plus accessibles avec la présence d’internet. D’ailleurs, de nos jours la plupart des gens achètent en ligne, donc les numéros de téléphone, les adresses, les données de la carte de crédit, et les adresses de courrier électronique ne sont pas totalement inaccessibles pour les arnaqueurs.

Dans leur quête continue de la propreté et de la fraîcheur, les femmes usent et abusent de produits nettoyants, de déodorisants et de parfums. Cependant, il arrive parfois que certaines odeurs qui se dégagent de quelques parties de leurs corps soient difficiles à contrôler ou à éliminer, comme celles venant du vagin.

En effet, cette partie discrète et mystérieuse de l’anatomie féminine subit beaucoup de changements, ce qui contribue aux changements de l’intensité et du type d’odeur qu’elle peut produire. Pour vous aider à mieux les décoder, voici donc l’explication des 5 odeurs vaginales les plus communes.
Avant tout, il faut savoir que le vagin a une odeur naturelle bien particulière, qui témoigne de sa bonne santé et de l’équilibre de sa flore. D’une intensité variant naturellement d’une femme à une autre, cette odeur ne doit en aucun cas être masquée, car elle pourrait vous aider à détecter d’éventuels changements ou troubles apparaissant au niveau de cette zone fragile de votre corps. D’ailleurs, malgré tout ce que les publicités et les sociétés de produits d’hygiène intime nous disent, il est conseillé de ne pas trop laver le vagin en essayant de le désodoriser, car cela ne pourra que perturber son pH et augmenter ses risques d’infection et d’irritation.
Surtout, n’oubliez pas que certains facteurs tels que l’alimentation, le cycle menstruel et les relations sexuelles avec éjaculation influencent également l’odeur vaginale.
Pour mieux comprendre ce qui se passe au niveau de cette zone intime, et savoir reconnaître si l’odeur que vous y sentez est saine ou pas, voici l’explication des 5 odeurs vaginales les plus communes.

Que révèle l’odeur de mon vagin ?

  1. Une odeur métallique :

Une odeur qui se dégage de votre vagin après vos règles ou après un rapport sexuel avec une éjaculation interne, est un phénomène tout à fait normal. Elle est tout simplement due à un changement du pH à l’intérieur du vagin, et disparaît généralement rapidement. Cependant, si elle persiste ou si elle s’accompagne d’autres symptômes, demandez l’avis de votre médecin.

Que l’on soit en voyage ou tout simplement chez soi, L’huile essentielle d’arbre à thé (ou tea tree) est un « must have », elle est incontournable pour tous les problèmes de peau notamment les mycoses. Voilà tout ce qu’il faut savoir pour bien utiliser l’huile essentielle d’arbre à thé !

L’huile d’arbre à thé est collectée à partir des feuilles de Melaleuca alternifolia. Egalement appelée huile de Melaleuca, elle a été découverte pour la première fois par le chercheur Arthur Penfold dans les années 1920 qui, après l’avoir soumis à des analyses, a confirmé ses incroyables propriétés antiseptiques et antibactériennes.
Cette découverte se répand très vite au point qu’au début de la seconde guerre mondiale, le gouvernement australien offre un flacon d’huile essentielle d’arbre à thé dans la trousse à pharmacie des soldats.
Le secret derrière sa puissance est sa composition de plus de 90 molécules différentes toutes extraordinaires pour la santé. Aujourd’hui, il existe au total 8 espèces d’arbres à thé différentes qui sont utilisées dans l’industrie médicale et cosmétique.

Propriétés et conseils d’utilisation de l’huile essentielle d’arbre à thé pour la santé :

Cette huile est antalgique, antibactérienne, antimycosique, anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antioxydante, antiparasitaire, antiseptique, antivirale, décongestionnante, expectorante, immunostimulante, insecticide, neurotonique, stimulante, régénératrice tissulaire.

Pour profiter au mieux des bienfaits de cette huile, voici comment vous pouvez l’utiliser :

Qui d’entre nous n’a pas été à un moment ou un autre de sa vie, porteur de vers intestinaux et n’a pas vécu le martyr à se tortiller ou à se gratter en se plaignant de vives douleurs au ventre ? Ces invités indésirables colonisent l’intestin et peuvent parfois se montrer bien plus envahissants en provoquant des complications dont on se passerait bien. Partons à la traque de ces vilaines parasitoses !

Les vers intestinaux prolifèrent dans notre organisme et pullulent dans les selles. Toute personne en contact avec des matières fécales humaines ou animales est susceptible d’en attraper. D’où l’importance de l’hygiène pour ne pas être contaminé ni contaminer les autres…

Quels sont les vers parasitaires les plus fréquents et les aliments ou endroits qui en contiennent ?

Il existe plusieurs types de vers parasitaires infestant l’intestin grêle humain dont voici ceux que l’on connaît de réputation :

Les oxyures

Ce sont les vers intestinaux les plus fréquents chez les enfants. Ces vers ronds de 10 mm de long, se manifestent surtout la nuit pour pondre les œufs sur la région anale ce qui provoque de vives démangeaisons.
La contamination se fait d’un humain à un autre. Les oxyures sont contractés lorsqu’ils sont ingérés suite au contact avec des objets infectés (vêtements, jouets ou literie). Les ongles des enfants sont des terrains fertiles pour ce type de parasites lorsque les enfants se grattent. Ils sont contaminés en portant leurs doigts à leur bouche et ainsi se perpétue le cycle de vie de cette infection. Il est essentiel de traiter l’enfant contaminé en lui administrant un vermifuge adapté. Ils ne causent généralement pas d’infections graves.

Le mariage est une étape importante dans une vie de couple. Elle permet de consolider officiellement les liens qui unissent les deux partenaires et de s’engager dans un avenir commun. Toutefois, il est préférable d’en savoir le plus possible sur son futur partenaire de vie. Alors découvrez les avantages et les inconvénients de se marier avec tel ou tel signe du zodiaque !

Les avantages et les inconvénients de se marier avec l’un des signes du zodiaque

Bélier – (21 mars au 19 avril)

Heureusement pour vous, avec un Bélier, soyez garanti de ne jamais vous ennuyer. Drôles, sauvages et pleins d’entrain, les Béliers aiment d’un amour fougueux. Toutefois, ils ont tendance à se comporter comme bon leur semble et peuvent être égoïstes et autoritaires.

Taureau – (20 avril au 20 mai)

La bonne nouvelle ? Le Taureau est loyal, travailleur et sera présent chaque soir au domicile conjugal. Adepte du succès, il adore les petits luxes de la vie. Cependant, sa dévotion à entretenir son foyer devra être réciproque ainsi il s’attend à ce que vous soyez dévoué et fiable.

Gémeaux – (21 mai au 20 juin)

Ayant le sens de la communication, le Gémeaux sera toujours partant pour une discussion. Il est intéressant et intelligent. Mais cette qualité est aussi son défaut car il peut avoir du mal à vous écouter. Par ailleurs, il aime le changement et n’est pas toujours fiable dans ses engagements.

Dans un monde qui peut sembler lugubre, trop sérieux et ennuyant, une anecdote amusante est toujours la bienvenue. Je ne sais pas si vous avez déjà lu cette histoire, mais si ce n’est pas le cas, elle devrait vous faire rire. Et si c’est le cas, je suis sûr qu’elle va encore vous faire rire. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire une histoire amusante – drame, revanche et une fin inattendue …

L’histoire commence par une lettre d’un mari demandant à sa femme le divorce. Le sujet est vraiment sérieux et ne prête pas à rire me direz-vous. Attendez de lire la réponse de sa femme pour changer d’avis. Elle est drôle et brillante. Partagez-la si elle vous fait aussi bien rire !
Chère femme,
Je t’écris cette lettre pour te dire que je te quitte pour de bon.  J’ai été un bon mari pendant 7 ans et ça ne m’a rien apporté. Ces deux dernières semaines ont été un enfer.
Ton patron a appelé pour me dire que tu quittais ton travail aujourd’hui et ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.
La semaine dernière, tu es rentrée à la maison et tu n’as même pas remarqué que j’avais une nouvelle coupe de cheveux, j’ai préparé ton repas préféré et j’ai même porté un tout nouveau boxeur en soie. Tu as mangé en 2 minutes, et tu es allée directement au lit après avoir regardé toutes tes séries.
Tu ne me dis plus que tu m’aimes, tu ne veux plus faire l’amour ni aucune chose qui nous lie en tant que mari et femme. Ou tu me trompes ou tu ne m’aimes plus, peu importe la raison. Je suis parti.
Ton EX-Mari
P.S. n’essaye pas de me trouver. TA SŒUR et moi partons tous les deux en Virginie-Occidentale ! Ait une vie formidable !

(Lisez la réponse de la femme sur la page suivante)

Des 5 à 7 trop réguliers, des déplacements professionnels nombreux et de plus en plus vagues, voici les 10 professions à risques où l’on retrouve le plus de personnes volages d’après un sondage de l’institut de psychologie comportementale de Zurich.

Le top 10 des professions où l’infidélité serait le plus répandue vient de tomber. L’infidélité avec un collègue de travail représente plus de 36% des cas d’adultère en France. Le travail est dans 25% des cas responsable d’une rencontre menant à l’adultère que ce soit au bureau ou lors d’un déplacement professionnel d’après un sondage IFOP de 2016. Voici la liste des métiers dits à risques.

À la 10e place –  Planificateurs financiers

4.1% des planificateurs financiers disent avoir eu un rapport sexuel avec un collègue. Ce métier reprend bien les caractéristiques de l’infidèle retracées par le sondage IFOP, c’est-à-dire des personnes d’âges mûrs à fort revenus. L’argent, le pouvoir et la séduction peuvent faire enchainer les infidélités dans ce métier

À la 9e place  – Administrateurs réseau / Base de données

4,4% d’entre eux affirment avoir eu une relation extra conjugale avec un collègue. Quoi de plus simple pour ces as des nouvelles technologies que de masquer une infidélité par la modification des données ou la création de fausses informations.

À la 8e place  – Personnes travaillant dans la  restauration

4,4% des personnes travaillant dans la restauration ont avoué avoir eu une relation sexuelle avec des collègues. Avec des horaires variables et souvent incompatibles avec une vie de famille ou sociable, de nombreuses personnes se laissent tenter avec des collègues vivant les mêmes contraintes de vie.

À la 7e place  – Techniciens automobiles

4,9% des techniciens de l’automobile ont eu une relation sexuelle avec un collègue. Aussi étonant que cela puisse paraitre, ils sont dans le top 10 !

En ce qui concerne la mauvaise alimentation et les habitudes néfastes à notre santé, on retrouve celle de consommer des sodas et des boissons gazeuses. Et lorsqu’on parle de sodas, on pense inévitablement à la fameuse boisson : le Coca-Cola. Mais qu’en est-il vraiment de cette boisson gazeuse ?

L’origine de la boisson Coca-cola

La première boisson faisant l’histoire de Coca-Cola a été inventée par le pharmacien John Pemberton et s’appelait le French Wine Coca. Ce pharmacien et chimiste ayant participé à la Guerre de Sécession s’est lancé dans la création de cette boisson afin de palier son manque en morphine et en cocaïne, des substances qu’on lui avait prescrites à la suite de blessures lors d’une bataille. Originellement alcoolisée et à base de coca, de noix de kola et de damiana, la boisson devient sans alcool après que le maire d’Atlanta ait organisé un référendum concernant l’interdiction de l’alcool dans la ville.
Pemberton lance alors une version sans alcool à base de sirop de cola dilué avec de l’eau gazeuse. Le leitmotiv de base de la boisson était ses vertus médicinales au vu de ses ingrédients principaux : les feuilles de coca et la noix de kola. La cocaïne est extraite des feuilles de coca tandis que la noix de kola possède des propriétés stimulantes et antidépressives. Toutefois, pour équilibrer le goût l’inventeur a ajouté de l’acide citrique.
La boisson a ensuite été rachetée par Asa Candler et il fonda The Coca-Cola Company, permettant son essor à l’international grâce à une mise en avant, non pas de ses vertus médicinales mais de son goût rafraichissant. La formule du Coca-Cola est à l’origine de diverses polémiques car la compagnie garde, encore aujourd’hui, la recette et la manière de production secrète bien que nous sachons que cette boisson contient principalement de l’eau gazéifiée, du sucre, des extraits de feuilles de cola, des colorants, des acidifiants, des arômes et de la caféine.
Un problème se pose donc concernant les dangers de la consommation du Coca-Cola. Diverses conséquences néfastes voire mortelles sur la santé ont été découvertes. Alors voici ce qu’il se passe dans votre corps après avoir bu du Coca-Cola !
Au bout de 10 minutes : Durant les 10 premières minutes, l’organisme va absorber la totalité du sucre contenue dans le coca, soit environ 7 morceaux de sucres. Par ailleurs, à cause de l’acide phosphorique contenu dans cette boisson, vous ne ressentirez pas le véritable goût sucré.
Au bout de 20 minutes : L’augmentation de l’index glycémique ainsi que le niveau d’insuline va favoriser la conversion du sucre en graisses dans le foie.

Deux tiers des hommes déclarent ne pas utiliser systématiquement des préservatifs lors de l’acte sexuel. Ce taux encore trop important prouve que la prévention sur les maladies sexuellement transmissibles (MST) et sur les moyens de contraception n’est pas suffisante. Découvrez les dangers de cette pratique.

Une pratique trop courante

A en croire la chansonnette, les préservatifs dateraient de nos ancêtres les gaulois et auraient commencé à être en bois avant de devenir des redingotes anglaises. La création de ces condoms était dans un premier temps liée au contrôle des maladies depuis l’Egypte Antique pour ainsi éviter des blessures ou des infections. C’est fin des années 1780 que le préservatif est reconnu pour son aspect contraceptif.
Après de nombreux cas de SIDA dans les années 80 avec l’ouverture des pratiques sexuelles, de nombreuses MST se sont répandues dans le monde. Pour endiguer cette recrudescence, le préservatif a été de nouveau plébiscité. Aujourd’hui, il reste le seul moyen efficace de prévention contre les MST et les IST (Infections sexuellement transmissibles). Loin des a priori de l’époque où seuls les gays étaient concernés, c’est bien l’ensemble des personnes en âge de procréer qui est touché. On connait tous le SIDA ou les hépatites mais ce ne sont pas les seules maladies qui se transmettent pendant les rapports sexuels, on retrouve également la gonorrhée et la chlamydia qui sont des maladies asymptomatiques. Lors de relations occasionnelles, rappelez-vous que vous mettez votre santé en danger mais également celle de votre partenaire. De nombreux centres de dépistage existent mais n’oubliez pas que si vous y découvrez une maladie, c’est qu’il est déjà trop tard et que vous avez peut-être vous-même contaminé quelqu’un d’autre. Si vous êtes touché par une MST, il se peut que vous l’ayez contractée (ou votre partenaire) par un autre biais (Mélange de sang, transmission de seringues, etc.). Les raisons peuvent être multiples mais la conséquence reste la même : la maladie.

Des différences en fonction de l’ âge

Un estomac constamment gonflé est évidement un problème très gênant aussi bien sur le plan esthétique que sur celui de la santé. En voici les causes et quelques recommandations pour vous en débarrasser !

De nombreuses personnes pensent que la sensation de ballonnement qu’elles ressentent parfois est due à l’accumulation de gaz dans le système digestif ce qui donne un ventre gonflé et un sentiment d’inconfort. Ce problème fréquent arrive aussi après un repas lourd ou suite à la consommation de certains aliments fermentescibles. Mais il existe des gens qui se sentent gonflés tout le temps. En voici les principales raisons :

  1. Ne pas boire une quantité suffisante d’eau 

A ne pas boire assez d’eau, le corps humain commence à retenir les liquides ce qui conduit probablement au ballonnement. Il est bon à savoir également qu’une quantité insuffisante d’eau peut être la cause de plusieurs maladies surtout si cela est accompagné de la consommation du café et d’alcool.
Pour y remédier, commencez à boire beaucoup d’eau en plus des tisanes tout en sachant que les boissons gazeuses ne font qu’aggraver votre problème de ballonnement. Il est à noter également qu’en buvant avec une paille, vous risquez d’avaler de l’air ce qui augmente le risque de ballonnement.

  1. Constipation

Nul n’est censé ignorer que le fait de ne pas se rendre aux toilettes quotidiennement mène le plus souvent à la constipation surtout quand cela dure plusieurs jours.
La constipation est la cause d’un excès de gaz puisque la matière fécale stagne et commence à pourrir, d’où ballonnement et gaz. Pour venir à bout de ce problème, il n y a pas mieux que les fibres ! Mais il faut faire attention à ne pas les consommer en excès car cela peut engendrer un effet inverse en provoquant la diarrhée.
Il est également recommandé d’opter pour le pain au blé complet à la place du pain blanc, de manger plus de baies et de boire au moins 1,5 litres d’eau par jour.

(Lire la suite dans la page suivante)