Category

Esprit

Category

Des techniques les plus anciennes aux applications modernes, le bicarbonate de soude a été salué pour ses très bons résultats et son utilisation dans la maison, le jardin ou encore pour la santé. Les utilisations de ce produit écologique sont tellement nombreuses qu’il est impossible de les recenser. Dans cet article, nous vous avons sélectionné une dizaine que tout le monde doit savoir et utiliser.
Le bicarbonate de soude est un produit écologique qui désodorise et nettoie le tout sans les dégâts toxiques de la plupart des produits commerciaux. Il est en plus connu pour ses propriétés antiseptiques et antiacides qui font de lui un excellent agent alcalinisant et un exfoliant étonnant. Les scientifiques se sont penchés sur les capacités de ce produit et certains ont prouvé son efficacité contre les bactéries.

Voici 10 utilisations puissantes du bicarbonate de soude

  1. Brûlures d’estomac

Après avoir mangé trop rapidement ou après avoir mangé un plat épicé ou acide, l’acide gastrique peut provoquer une réaction imprévisible et provoquer des douleurs au niveau de votre œsophage. Une cuillère à café de bicarbonate de soude dans 250 ml d’eau peut aider à neutraliser ce phénomène et à calmer les brûlures d’estomac. Contactez votre médecin si ce problème est récurent !

  1. Purifier la peau

Un bain de bicarbonate de soude peut aider à alcaliniser et à détoxifier votre peau et d’autres zones internes et externes du corps auxquelles nous ne prêtons pas trop attention. Vous pouvez ajouter environ 5 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans votre baignoire et profiter d’un agréable bain rafraîchissant et détoxifiant.

  1. Nettoyer les vêtements de bébé

Plusieurs détergents contiennent des métaux lourds et des produits toxiques. En effet, les agents antitache et anti-odeurs sont extrêmement acides et nocifs pour la peau humaine, en particulier pour les bébés et les enfants.
Mélangez 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec une tasse d’eau et nettoyez les taches de jus de betterave sur la grenouillère de votre bout de chou.

  1. Nettoyer les fruits et les légumes

Laissez tremper vos fruits et légumes dans une bassine avec du bicarbonate de soude pendant 10 minutes, rincez-les et savourez-les. Le bicarbonate de soude est efficace pour éliminer les pesticides.

  1. Désodoriser les chaussures

Au lieu de vaporiser des assainisseurs d’air contenant des produits toxiques dans vos chaussures, et qui peuvent nuire à la plante de vos pieds, vous pouvez saupoudrer vos chaussures de bicarbonate de soude pour les désodoriser et par la même occasion les assainir.

  1. Traiter les piqûres d’insectes

Il est facile de préparer une pâte de bicarbonate de soude qui peut effectivement soulager une piqûre de moustique. Mélangez 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec un peu d’eau pour créer une pâte. Appliquez-la sur la piqûre d’insecte et laissez reposer pendant 10 minutes avant de se laver. En cas d’irritation cutanée, arrêtez ce traitement.

  1. Déodorant pour les aisselles

Les produits chimiques présents dans les déodorants peuvent réellement avoir un effet nocif sur votre peau. Au lieu de cela, essayez de saupoudrer de bicarbonate de soude vos aisselles et vous remarquerez une propreté et une fraicheur instantanées.

  1. Dentifrice

Vous pouvez créer votre dentifrice en mélangeant une cuillerée à thé de bicarbonate de soude avec une cuillerée à thé d’eau et se brosser avec. Le bicarbonate de soude est un agent de blanchiment actif qui agit en oxydant les taches présentes sur l’émail de vos dents mais attention car un excès d’utilisation peut nuire à votre santé dentaire. Ce dentifrice ne doit pas être utilisé plus de 2 fois par semaine.

  1. Spray sur les plantes du jardin

Il y a des tonnes de recherches et de débats sur les pesticides et leurs effets nocifs sur nous et notre environnement. Diluez 4 cuillerées à café de bicarbonate de soude dans 5litres d’eau et vaporisez doucement vos plantes avec. Ce mélange est un pesticide naturel qui dissuadera les insectes et les champignons d’envahir votre jardin potager.

  1. Faire briller la vaisselle

Le bicarbonate de soude est efficace contre les taches et peut être saupoudré sur une vaisselle sale pour aider à éliminer la graisse et les résidus d’aliments tenaces.
Assurez-vous d’utiliser toujours du bicarbonate de soude sans aluminium.

Le bicarbonate de soude est un aliment popularisé il y a plus de 150 ans. Il s’est depuis imposé comme un élément incontournable dans de nombreux ménages. Peu coûteux, naturel et multiusage, le bicarbonate de soude est indéniablement un produit essentiel que vous devriez avoir dans votre armoire de cuisine. En outre, des recherches ont récemment affirmé qu’il pouvait traiter naturellement des maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde. Explications.
Les utilisations du bicarbonate de soude sont diverses. Néanmoins, nombreux sont ceux qui pensent que ce n’est qu’un simple ingrédient de cuisine ou un moyen de se débarrasser des mauvaises odeurs. Ces personnes seraient pourtant surprises de découvrir que le bicarbonate de soude regorge de vertus pour la santé et permet de lutter contre de nombreuses maladies.

Le bicarbonate de soude : un traitement pour les maladies auto-immunes

Une étude récente dirigée par le docteur Paul O’Connor et publiée dans The Journal of Immunology a affirmé que le bicarbonate de soude pouvait lutter efficacement contre les maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde. En effet, selon les chercheurs, consommer quotidiennement  du bicarbonate de soude dilué dans de l’eau, permettrait de stimuler le système immunitaire luttant de facto contre l’inflammation.
Dr O’Connor a expliqué à nos confrères de Medical News Today, que le bicarbonate de soude était un traitement efficace et inoffensif pour les maladies inflammatoires notamment l’arthrite.

Mais comment agit-il ?

En fait, les chercheurs sont partis du constat selon lequel le bicarbonate de soude permettait de ralentir la progression de la maladie rénale. Ainsi, ils ont pu remarquer que le bicarbonate de soude aidait à modifier l’équilibre des cellules immunitaires dans les reins, de renforcer les cellules immunitaires anti-inflammatoires et de réduire les cellules inflammatoires.
Ils ont également pu constater que le bicarbonate de soude avait les mêmes fonctions anti-inflammatoires sur le sang et la rate. En fait, c’est en grande partie grâce aux cellules mésothéliales qui se trouvent dans nos organes internes et communiquent avec eux à travers des microvillosités qui diffusent l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui joue un rôle primordial aussi bien dans le système nerveux central, que dans le système nerveux autonome.
Ainsi, la réponse inflammatoire est transmise par le biais de signaux d’acétylcholine par les microvillosités qui relient les cellules mésothéliales à l’organe qu’elles tapissent : « Nos données indiquent que le NaHCO 3 par voie orale active une voie anti-inflammatoire splénique et confirme que les signaux qui arbitrent cette réponse sont transmis à la rate via une nouvelle fonction neuronale des cellules mésothéliales », ont expliqué les auteurs de l’étude.

Un traitement sans risques pour la santé

Les médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde ont de nombreux effets secondaires handicapants. Ainsi, le bicarbonate de soude pourrait constituer un traitement efficace et peu cher contre l’inflammation qui provoque les maladies auto-immunes.

Comment boire du bicarbonate de soude ?

Consommez ce traitement de préférence 1 heure avant le repas du midi ou 1 heure après le diner. Si vous le prenez avec de la nourriture, certaines molécules de protéines non digérées risquent de s’infiltrer dans l’intestin.
Commencez par diluer 1/8 de cuillère à café de bicarbonate de soude dans de l’eau puis augmentez progressivement la dose jusqu’à ¼ de cuillère à café.

Mise en garde

Ne consommez pas du bicarbonate si votre sang est alcalin, car cela peut provoquer des effets indésirables importants, voire une crise cardiaque ou une hyper alcalose.
Si vous ressentez des palpitations cardiaques ou si vous avez des problèmes cardiaques prenez impérativement conseil auprès de votre médecin avant de commencer ce genre de traitement.
Si vous prenez des traitements contre la thyroïde, vous risquez de ne pas absorber le bicarbonate de soude correctement.
Il est toujours conseillé de consulter son médecin traitant avant de commencer une routine naturelle.

Nous traversons tous ces moments où nos émotions prennent le dessus. Positives ou négatives, elles sont déclenchées par les différentes situations auxquelles nous sommes amenés à faire face au quotidien. Cependant, d’après la médecine chinoise, lorsque nous laissons les sentiments et les pensées négatives prendre trop de place, notre corps s’en retrouve profondément affecté.
Il faut savoir que le métabolisme réagit aux différentes émotions que nous pouvons ressentir. La vie nous met quotidiennement face à des scénarios qui peuvent provoquer en nous des émotions telles que la joie, la tristesse, ou encore la colère. Ces dernières affectent directement notre corps à travers la sécrétion d’hormones, notamment la sérotonine et l’endorphine, aussi appelées hormones du bonheur, ou le cortisol, plutôt identifié comme l’hormone du stress.
Malgré ce que l’on pourrait croire, ces sentiments ne sont pas incontrôlables et nous avons un certain pouvoir d’action sur la manière de les gérer. En effet, notre manière d’aborder la vie joue un rôle déterminant sur la place que l’on octroie aux différentes émotions qui traversent notre corps.

Les hormones du bonheur

Dans une recherche menée par The Iranian Journal of Public Health, les scientifiques enquêtent sur les différents facteurs biologiques à prendre en considération lorsqu’il s’agit du bonheur et de la bonne santé. A travers leur analyse, la sérotonine apparaît comme une hormone cruciale dans la régulation de nos sentiments et notre bien-être. Ce neurotransmetteur est en lien direct avec nos émotions, et il agit sur nos sensations de satisfaction, de bonheur, et d’optimisme. D’ailleurs, les antidépresseurs les plus modernes augmenteraient la production de sérotonine dans le cerveau pour combattre les effets de la dépression.
La seconde hormone qui fait l’objet de cette étude sur le bonheur est l’endorphine. A travers une analyse portant sur les observations faites durant The International Conference on Chemical, Biological and Environment Sciences, Dr P.B. Rokade explique que l’endorphine est très similaire à la morphine au niveau de sa structure et de ses effets. C’est un peptide opioïde endogène que nous avons la capacité de produire par nous-mêmes ; il suffit juste d’en connaître les éléments déclencheurs.
Dr Rokade poursuit son analyse en expliquant que de nombreuses situations quotidiennes sont des sources de production d’endorphine. Il mentionne notamment l’exercice physique, l’amour, le chocolat, le rire, le sexe et les orgasmes comme des facteurs clés qui mènent directement à la sécrétion de cette hormone dans notre corps.

L’hormone du stress

D’après The Journal of the American Physical Therapy Association, le cortisol est une hormone neuroendocrine aux propriétés anti-inflammatoires qui permet également de mobiliser le glucose pour produire de l’énergie. Dans des situations de stress, cette hormone maintient au niveau du cerveau l’émotion liée à nos souvenirs les plus effrayants afin que le corps soit conditionné pour éviter des situations potentiellement dangereuses dans le futur. Cependant, cet état de stress qui peut être bénéfique à court terme car il nous protège de manière indirecte, peut se transformer en un état de stress constant en intensifiant la sécrétion de cortisol et en déréglant son taux dans le corps.
Par ailleurs, la British Society for Neuroendocrinologyaurait conclu que« La dépression majeure coûte chaque année plus de 50 billions d’euros rien qu’aux Etats-Unis, en Grande Bretagne ou en France ». En effet, cet état de tristesse nécessite souvent des soins médicaux lorsqu’il se développe de manière extrême, d’où l’importance de savoir protéger son corps de ces émotions négatives.
Dans une interview de la psychologue et psychothérapeute Jeanne Siaud-Facchin accordée à la revue Psychologies, cette dernière conseille la méditation en expliquant,
«La méditation de pleine conscience permet instantanément de faire baisser le taux de cortisol (l’hormone du stress) dans le sang…Parallèlement, elle déclenche la sécrétion de tout un cocktail d’hormones qui font du bien, telles que l’ocytocine et les endorphines. L’incidence physiologique est donc instantanée »

Notre regard sur la vie

L’équanimité, concept introduit par Marc Aurèle durant la période stoïcienne, est un mot qui représente de nombreuses valeurs dont nous pouvons nous inspirer au quotidien pour équilibrer nos sentiments. En effet, dans son ouvrage Pensées pour moi-même, ce philosophe stoïcien invoque l’importance de ne pas se laisser affecter par les situations qui échappent à notre contrôle, et de construire un équilibre qui est propre à chacun d’entre nous.
Faire preuve d’équanimité signifie savoir contrôler ses émotions. Lorsque vous faites face à une situation difficile, il est tout à fait normal de ressentir de la tristesse. Cependant, la place que cette tristesse va occuper dans votre vie dépend de vous. Soit vous décidez de laisser ces émotions négatives prendre le dessus sur vous, soit vous vous dites que vous êtes une personne forte et que vous refusez de vous laisser abattre.
A vous de faire votre choix !

Loin d’être un long fleuve tranquille, une relation amoureuse est ponctuée de disputes, de compromis et elle échappe bien souvent au rationnel. Mystérieux, l’Amour avec un grand A est ce que de nombreuses personnes cherchent à avoir et surtout à garder. D’ailleurs, voici 8 signes que votre relation est basée sur le véritable amour.
Mystère, bouleversement, joie, peine, intensité, bien-être, partage… De nombreux mots (et maux) peuvent être associés à ce sentiment universel et intime : l’amour. Il est compliqué de le reconnaître et encore plus de le préserver, tant il évolue au fil du temps. Ainsi, il est parfois difficile de déterminer si notre couple, avec toutes ses qualités et ses défauts, est basé sur un amour vrai et sincère. Pour vous aider à y voir plus clair, voici 8 signes qui le prouvent :

  1. Vous faites tous les deux des efforts

Une relation amoureuse stable et solide est faite d’efforts conjoints, de persévérance et de résilience. Ainsi, si chaque partenaire fait des efforts et se démène pour préserver la relation, c’est que cette dernière est basée sur un amour véritable. En effet, l’amour touche à ce que nous sommes et il faut constamment lutter avec son moi intérieur et son désir d’être lié à l’autre.

  1. Vous prenez soin l’un de l’autre

Pour prendre soin d’un couple, il faut prendre soin de l’autre et vice versa. Bien loin des simples marques d’affection, il faut être capable d’être présent physiquement et psychiquement pour soutenir l’autre face aux obstacles de la vie. Dans le cas contraire, la relation aura du mal à tenir.

  1. Vous vous soutenez

En plus de prendre soin de l’autre, une relation basée sur le vrai amour est constituée de deux partenaires qui croient aux projets de leur compagnon et se soutiennent dans la réalisation de leurs rêves. Être un soutien infaillible, c’est montrer à quel point nous aimons l’autre.

  1. Vous prenez du temps pour l’autre

Le véritable amour demande du temps et de l’entretien. En effet, pour faire vivre et durer cette relation amoureuse, il faut en prendre soin comme l’on prendrait soin de la Nature. Il faut beaucoup de patience, d’amour et de l’entretien au quotidien. Ainsi, si dans votre relation, chaque partenaire prend du temps (de qualité) pour l’autre, c’est que le couple est basé sur le vrai amour.

  1. Vous n’abandonnez pas après une dispute

Pour savoir que l’on est en présence de son âme-sœur, il faut vivre des désaccords et des disputes et surtout, les surmonter. En effet, ne jamais abandonner, c’est permettre à l’amour de vivre malgré les obstacles, voire de s’intensifier et de durer dans le temps.

  1. Vous entretenez la flamme

Si votre relation est basée sur le véritable amour, chaque partenaire fera en sorte d’entretenir la flamme. Petites attentions, sorties à deux, voyage, cadeaux… De nombreux moyens (et idées) permettent de redonner vie à l’amour et au désir, afin que la relation ne cesse pas d’être épanouissante.

  1. Vous exprimez vos sentiments

Au-delà du respect et de la confiance mutuelle dont une relation a besoin pour être équilibrée, la communication est essentielle. En effet, pour être en accord avec son couple et faire preuve de sincérité, il faut aussi apprendre à exprimer ses sentiments. Et, c’est ce que font les partenaires qui sont véritablement amoureux.

  1. Vous êtes honnêtes 

L’amour vrai est synonyme de sincérité et d’honnêteté. En effet, dans ce type de relation amoureuse, la tromperie et l’infidélité n’ont pas leur place, tout simplement car il ne viendrait même pas à l’esprit du partenaire de faire souffrir l’autre. Au contraire, il souhaite tellement préserver cet amour qu’il s’efforce d’être droit.

Selon des chercheurs du Centre médical de l’hôpital pour enfants de Cincinnati, il y a plus de 75 millions d’années, l’ovulation des femelles chez les mammifères était entièrement provoquée par le mâle et par l’orgasme ressenti lors du rapport. Les premiers rongeurs et primates ayant ensuite évolués vers une ovulation cyclique, l’orgasme n’avait par conséquent plus aucune valeur biologique. Les organes génitaux féminins ont ainsi évolué et le clitoris s’est éloigné du vagin. La jouissance des femmes est sujet à de nombreuses recherches et théories, mais combien de temps dure-t-elle exactement ? Réponses des principales intéressées.
Il existe aujourd’hui plusieurs théories sur l’intérêt de l’orgasme féminin, la plus plausible se trouve dans le livre The Naked Ape de Desmond Morris, suggérant que l’orgasme féminin permettait en fait de libérer l’ocytocine et la prolactine, deux hormones qui favorisent le lien émotionnel envers leurs partenaires.

Mais comment ces dames atteignent l’orgasme ?

Une étude publiée dans la revue Archives of Sexual Behavior affirme avoir découvert comment accroitre la probabilité des femmes à atteindre l’orgasme avec leur partenaire sexuel.
Il s’agirait en fait d’une combinaison de stimulation génitale, de baisers langoureux et de relations sexuelles par voie orale. Selon l’équipe de recherche, ce « trio d’or » serait le moyen le plus efficace pour augmenter les chances d’atteindre le septième ciel.
Les données de 52000 participants âgés de 18 à 65 ans et vivant en couple ont été recueillies. David Frederick, auteur principal de la recherche a déclaré à nos confrères de Theguardian :
« Nous avons eu la rare opportunité d’examiner les réponses de plus de 50 000 personnes, dont plus de 2000 hommes et femmes gays, lesbiennes et bisexuels ».
Les résultats des recherches ont levé le voile sur un certain nombre de déficiences lorsqu’il s’agit d’orgasme. En effet, 95% des hommes hétérosexuels ont affirmé avoir un orgasme pratiquement à chaque rapport sexuel contre seulement 65% des femmes hétérosexuelles. Pourtant, ce chiffre est de 89% chez les hommes homosexuels, 86% chez les femmes lesbiennes, 88 et 66% respectivement pour les hommes et femmes bisexuels.
« Les écarts d’orgasme entre hommes et femmes hétérosexuels étaient bien connus avant cette étude. Les écarts entre les femmes lesbiennes et les femmes hétérosexuelles, cependant, étaient plus spéculatifs ou basés sur de petits échantillons de femmes lesbiennes. Cette étude souligne beaucoup plus précisément qu’il existe de multiples lacunes concernant l’orgasme » a déclaré David Frederick.
Cela s’explique par le fait qu’environ 30% des hommes pensent que la pénétration est le meilleur moyen pour qu’une femme atteigne l’orgasme. Messieurs, sachez que c’est totalement faux. Voici d’ailleurs ce que les femmes en disent.

Et, en combien de temps ?

Un rapport sexuel dure en moyenne 7 minutes. Mais combien faut-il de temps aux femmes pour atteindre l’orgasme ? Réponse.

Caroline, 35 ans

« J’ai besoin d’environ 5 minutes pour atteindre l’orgasme en me masturbant et à peu près le même laps de temps pendant un rapport sexuel. Après le premier orgasme, j’arrive à jouir plusieurs fois par vagues d’environ 1 à 3 minutes, en fonction de la vigueur de mon partenaire. Par contre, je n’ai jamais eu d’orgasme par stimulation orale ou clitoridienne ».

Juliette, 26 ans

« J’arrive à jouir par stimulation orale au bout de 5 minutes et il me faut moins d’une minute en me masturbant. Mais je n’ai jamais réussi à atteindre l’orgasme pendant la pénétration »

Gabrielle, 29 ans

« Pour avoir un orgasme via une relation sexuelle par voie orale, il me faut environ 10 à 15 minutes. La masturbation ? Tout dépend de si je suis seule ou non. Si je le fais toute seule environ 5 minutes, si c’est mon mari qui le fait pour moi, cela peut durer jusqu’à 20 minutes. Environ 10 minutes lors de la pénétration, mais parfois je n’y arrive pas du tout ».

Christelle, 53 ans

« En me masturbant il me faut à peine 30 secondes pour atteindre l’orgasme. Pour le cunnilingus ? Ca dépend en fait du partenaire. Mon dernier compagnon était vraiment talentueux, la personne avec qui je suis en ce moment y arrive de temps en temps mais je vais généralement lui demander d’arrêter au bout de 5 minutes parce que je sais qu’il est plus performant ailleurs. Pour la pénétration, environ 3 à 4 minutes avec une stimulation clitoridienne et 9 à 10 minutes lorsque mon partenaire arrive à atteindre mon point G. Je suis très ouverte d’esprit et cette ouverture joue un rôle primordial dans ma vie sexuelle ».

La réflexologie est une des nombreuses techniques de massage destinée à relaxer le corps et réduire les douleurs. De nature plantaire ou palmaire, les zones dites réflexes des mains et des pieds sont directement connectées à nos différents organes, permettant ainsi de ressentir une sensation de bien-être intense lorsqu’elles sont ciblées.
Dans de nombreux cas, le manque de motivation, de temps ou même d’argent vous prive de massages relaxants, alors que vous le méritez certainement après une longue journée de travail. En effet, cet art aux nombreuses vertus thérapeutiques est un petit moment de plaisir qu’il est difficile de ne pas apprécier.

Origines de la réflexologie

Utilisée en Chine depuis plus de 5000 ans, la réflexologie possède de nombreux bienfaits en fonction des zones sur lesquelles on décide de se focaliser. Sa capacité à atteindre toutes les zones de notre corps en ne se concentrant que sur la paume de la main en fait une méthode agréable mais surtout très efficace pour se débarrasser des douleurs qui nous gênent au quotidien. En effet, contrairement à la réflexologie plantaire, cette technique de massage peut se pratiquer n’importe où, que ce soit chez vous, au bureau ou encore sur votre chemin du retour après une journée éprouvante. Par ailleurs, les mains contiennent plus de 3000 terminaisons nerveuses qui en font la partie du corps idéale pour ressentir une sensation de bien-être générale.
Selon The Branch Reflexology Institute et The Irish Reflexology Institude, l’origine de la réflexologie remonterait à plus de 2330 années av. J.-C. Cette pratique, originairement utilisée par les amérindiens, les peuples asiatiques, et certaines tribus africaines n’aurait été introduite dans le monde occidental qu’en 1913, lorsque le Dr William Fitzgerald, père de la réflexologie moderne, se serait intéressé aux zones réflexes et aux organes qui y correspondent dans notre corps.  Ce médecin auto-rhino-laryngologue aurait découvert que les membres de certains de ses patients devenaient anesthésiés lorsqu’il appliquait une pression sur d’autres parties de leur corps. Il sera notamment capable d’effectuer des opérations chirurgicales mineures sans anesthésie, simplement en plaçant des pinces au bout de leurs doigts ou en enroulant un élastique au milieu de chaque doigt.

Les bienfaits de la réflexologie

Selon The Journal of Traditional and Complementary Medecine, bien que les bienfaits de la réflexologie reposent encore majoritairement sur des théories, les recherches scientifiques et cliniques sur son action bienfaisante sur le corps sont de plus en plus nombreuses. D’ailleurs, une étude menée en Suisse par des scientifiques aurait permis de diminuer les douleurs ressenties par les patients ayant eu droit à la réflexologie en traitement complémentaire.
De plus, cette même source explique que la réflexologie serait un moyen naturel de combattre le stress. En effet, cette pratique permet au corps de libérer de l’endorphine, qui est un composant naturel produit par le corps afin de soulager les douleurs. Ce type de massage permettrait notamment de briser les cycles répétitifs de stress auxquels nous sommes confrontés au quotidien à travers notre routine.
Les scientifiques recommandent plusieurs séances afin d’obtenir des résultats concluants. En effet, une seule séance agirait sur le stress ressenti le jour même, mais des séances régulières permettraient d’améliorer l’état de notre corps.   De plus, les zones dites réflexes relient les terminaisons nerveuses des mains à de nombreuses parties du corps, d’où le sentiment de bien-être qui en découle.

Voici donc comment réaliser ce massage et vous soulager :

  1. Utilisez votre pouce en appliquant une légère pression sur la paume pour localiser les zones douloureuses de votre corps. Une fois la zone concernée identifiée, maintenez la pression pendant 5 secondes.
  2. Relâchez ensuite la pression pendant 3 secondes.
  3. Répétez la première étape à nouveau et continuez à faire cette opération pendant quelques minutes.
  4. Réalisez ces mouvements de pression une fois par jour et vous en sentirez les bienfaits au bout d’une semaine seulement !

Le citron est connu pour aider à perdre du poids, faciliter la digestion ou encore traiter les problèmes respiratoires. Il doit ses bienfaits à ses propriétés antioxydantes et à sa forte teneur en vitamine C. Ce fruit jaune plein de nutriments ne cesse d’impressionner car il parait que mettre des tranches de citron à côté du lit a des avantages surprenants pour la santé. Explications.
L’utilisation du citron peut prendre plusieurs formes y compris avec de l’eau, avec du miel, de l’huile d’olive ou du gingembre. Des recettes de grand-mère qui ont prouvé leur efficacité depuis des décennies, chose qui a motivé les scientifiques à se pencher sur les vertus de cet agrume.

Les bienfaits du citron fondés sur des preuves

Soutenir la santé cardiaque

Des recherches ont montré que la consommation de fruits et de légumes riches en vitamine C réduit le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Il a également été prouvé que les fibres et les composés végétaux présents dans les citrons pourraient réduire considérablement certains facteurs de risque de maladie cardiaque.

Prévenir les calculs rénaux

Il existe des travaux qui suggèrent que l’acide citrique peut aider à prévenir les calculs rénaux et ce en augmentant le volume d’urine et en régulant le pH de l’urine, créant un environnement moins favorable pour la formation de calculs rénaux.

Protéger contre l’anémie

L’intestin absorbe très facilement le fer contenu dans la viande, le poulet et le poisson, tandis que le fer provenant de sources végétales est plus difficile à être absorbé. Des recherches ont prouvé que cette absorption peut être améliorée en consommant de la vitamine C et de l’acide citrique.

Améliorer la santé digestive

La fibre principale des citrons est la pectine, une forme de fibre soluble associée à de multiples bienfaits pour la santé. Les fibres solubles peuvent améliorer la santé intestinale et ralentir la digestion des sucres et des amidons selon plusieurs études. Cependant, pour tirer le meilleur parti des fibres du citron, il faut manger de la pulpe.
Attention, une consommation prolongée du citron peut fragiliser votre email et les muqueuses de votre estomac. 
La liste est encore longue car le citron a prouvé ses avantages pour bien d’autres parties du corps, mais savez-vous que cet agrume peut aussi avoir des effets sur la qualité de votre sommeil ?

Des tranches de citrons à côté du lit

Le pouvoir des citrons semble être illimité, car vous pouvez en profiter même en dormant ! Tout ce que vous devez faire c’est :

  • Couper simplement un citron en tranches ;
  • Mettez les tranches dans un bol ;
  • Laissez le bol près de votre lit pour la nuit.

Vous pouvez répéter cette procédure tous les soirs car la liste des avantages est assez impressionnante pour une routine aussi facile :

  1. Soulager le stress

C’est une qualité particulièrement utile compte tenu du temps stressant dans lequel nous vivons. Tant de facteurs peuvent épuiser notre système nerveux tout au long de la journée. En effet, l’odeur des agrumes calme le système nerveux et contribue à son repos. Une étude a conclu que les effets aromatiques du citron spécialement le Yuzu pourraient atténuer le stress émotionnel négatif.

  1. Améliorer la respiration

Le citron s’attaque à de nombreux problèmes respiratoires, c’est un excellent décongestionnant. Ses propriétés antioxydantes peuvent aider les personnes ayant le nez bouché et à lutter contre les autres symptômes du rhume. Le citron purifie également l’air de la pièce et le rend plus agréable.

  1. Se débarrasser des insectes

Le citron est l’un des répulsifs naturels les plus étonnants. Il peut éliminer les insectes ou les éloigner de votre chambre. Apparemment, les insectes n’apprécient pas vraiment le parfum citrique.

  1. Booster l’énergie de bon matin

Selon nos confrères du magazine Doctissimo, le citron booste l’organisme et aide à favoriser l’absorption du fer.  De plus, le parfum des citrons augmente la production de sérotonine, une hormone qui vous rend plus heureux et nous procure un grand soulagement le matin.
Partagez l’article pour aider vos amis à profiter de leur sommeil !

L’orgasme féminin continue de faire l’objet de recherches scientifiques intenses. Certaines ont montré que les femmes peuvent avoir un orgasme voire plusieurs tandis que d’autres ont conclu qu’il y a bien des femmes qui ne l’ont jamais eu. Vivre une vie pleine de rapports sexuels sans avoir atteint l’orgasme ne serait-ce qu’une fois, oui ça existe ! Dans cet article vous allez comprendre pourquoi certaines femmes n’ont pas d’orgasmes !
Dans un article du Figaro, une femme sur quatre n’a pas eu d’orgasme pendant son dernier rapport sexuel ! Des chiffres assez frappants qui lèvent le voile sur ce sujet tant négligé. Selon une analyse de 33 études effectuées au cours des 80 dernières années par Elisabeth Lloyd dans son livre Le cas de l’orgasme féminin, 50% des femmes ont parfois des orgasmes, 20%, rarement et 5% jamais. Voici quelques raisons !

1) Les vagins ne sont pas des cylindres pour pénis

Dans les rapports sexuels procréatifs, le pénis pompe le vagin, gagnant de l’excitation afin de concentrer toute l’énergie orgasmique nécessaire pour envoyer le sperme à travers un tunnel dans le but d’imprégner un ovule. C’est une métaphore assez amusante mais qui reflète le rôle du vagin qui s’avère précis et limité.
Dans le modèle procréatif, le vagin doit être serré et cela diminue considérablement sa sensibilité au plaisir. Mais quand cet organe est détendu et est prêt à la sensualité, il peut tout ressentir. En fonction du plaisir qu’il ressent, ses parois pourraient commencer à osciller roulant littéralement en vagues de plaisir le long de la tige du pénis. À chaque vague de plaisir que le vagin éprouve, les terminaisons nerveuses délicates dans ses parois vaginales envoient des ondes de plaisir dans tout son corps. La femme ressentira ce flux orgasmique jusqu’au bout de ses doigts et au sommet de sa tête. Son partenaire doit simplement rester en contact avec elle et ils peuvent chevaucher ensemble cette incroyable vague orgasmique.

2) Son cœur doit être ouvert

Nous sommes des créatures magnétiques. Dans de nombreuses écoles de tantra, nous apprenons que le cœur de la femme est son pôle positif et que son le vagin est négatif. Le pôle positif « donne » et le pôle négatif « reçoit ». (C’est l’inverse chez l’homme – d’où le flux d’énergie circulaire qui est possible dans les rapports sexuels.)
Si vous voulez que le pôle négatif soit activé, vous devez stimuler le pôle positif. Cette action peut être réalisée de différentes façons entre autres en caressant le corps de manière douce et agréable. Mais le meilleur moyen de stimuler son pôle positif est via l’amour. C’est en montrant votre amour, en vous connectant intimement avec votre partenaire et en l’aimant tout simplement et complètement, que son cœur sera stimulé.

3) Guérir le sentiment d’être exploité

Barry Long, professeur de tantra, avait coutume de dire que les femmes en ont assez d’être utilisées comme un crachoir sexuel pour hommes. Cela peut sembler brutal, mais historiquement, c’est très juste. Le rôle des femmes était de s’occuper de la maison et des enfants et quand il s’agit de relation sexuelle, elles n’avaient pas le droit de dire non, c’était une obligation.  Seule la révolution sexuelle de la fin des années 60 (Mai 68) a véritablement généralisé le fait que les femmes puissent profiter du sexe et avoir des orgasmes. Les débris de cette époque vivent encore en nous sous forme de peurs et de traumatismes.
Il est souvent conseillé de pratiquer le sexe non éjaculatoire afin  d’aller au- delà  du modèle procréatif. En effet, nous devons faire l’amour dans le but de se rapprocher. L’intention et le but de l’éjaculation nous gardent enfermés dans la petite boîte de la procréation et nous empêchent d’explorer autre chose.
Mais l’idée est d’être juste aimé, de se toucher sensuellement pour le simple plaisir, de se rapprocher et de se sentir désiré…

Mais les choses ont changé

Aujourd’hui nous avons des droits, une liberté et un choix que nos grands-parents n’auraient pas pu imaginer avoir. Nous comprenons de plus en plus notre corps, nous apprenons à explorer les parties divines et infinies de nous-mêmes et nous faisons l’amour pour s’aimer naturellement.
Et à mesure que les femmes apprennent à vivre de cette manière, elles ne poursuivront plus l’orgasme, elles ne s’inquiéteront plus d’avoir ou pas un orgasme, elles seront simplement orgasmiques toute la journée et éternellement dans la chambre à coucher.

En 2018, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la maladie rénale était la maladie chronique la plus négligée. Par ailleurs, on a souvent tendance à ignorer ce que l’on ne voit pas. En effet, il est plus facile de fermer les yeux sur des symptômes qui ne se voient pas plutôt que d’anticiper leur apparition, et c’est malheureusement une erreur que nous sommes plusieurs à commettre. De nombreux facteurs sont à prendre en compte lorsqu’il s’agit de la santé de vos reins, à commencer par votre hygiène de vie quotidienne.
Selon un rapport établi par la National Kidney Foundation, le bon fonctionnement de vos reins se mesure grâce au débit de filtration glomérulaire (DFG), qui est le taux de filtration de votre sang. Grâce à cet indice, votre médecin peut déterminer le stade d’avancement d’une maladie rénale. Il faut savoir que le DFG de 90/ml/min signifie que l’état de vos reins est considéré comme bon, mais dès qu’il passe en dessous de ce chiffre, il devient insuffisant. D’ailleurs, les maladies chroniques rénales sont souvent décrites en tant que maladies « tueuses silencieuses », qui ne montrent leurs premiers symptômes que lorsqu’elles atteignent un stade très avancé.
Les reins, trop souvent négligés, font partie des organes les plus importants de notre corps. D’ailleurs, il est indispensable pour vos reins d’être en bon état afin que votre corps puisse fonctionner correctement. En effet, ces organes vitaux jouent plusieurs rôles, notamment l’élimination des toxines, le nettoyage du sang et la production d’urine.  Ce que vous ignorez peut-être, c’est que vous altérez ces fonctions au quotidien sans le savoir, à travers des habitudes en apparence anodines qui peuvent se révéler mortelles.  Les voici :

Ne pas boire assez d’eau

L’eau permet à vos reins d’accomplir leur fonction correctement. S’hydrater est essentiel afin que vos reins puissent filtrer votre sang et éliminer les toxines qui se trouvent dans votre corps. Un manque d’hydratation peut engendrer une accumulation de toxines et de ce fait, endommager vos reins.

Manger trop salé

C’est bien connu, l’excès n’a jamais fait de bien à personne. Il en va de même pour le sel, qui en augmentant votre pression sanguine, exerce trop de pression sur les reins et peut mener à une défaillance. Il est recommandé de ne pas dépasser 5g/jour pour éviter des problèmes de santé.

Se retenir d’uriner

Ne pas se soulager lorsque le besoin s’en ressent peut gravement affecter vos reins. En dehors de la sensation désagréable qui en résulte, se retenir d’uriner peut mener à l’incontinence, aux calculs rénaux, ou encore à une insuffisance rénale.

Consommer trop de sucre

Selon une étude menée par l’International Society of Environmental Epidemiology (ISEE), consommer deux boissons sucrées ou plus par jour entraine une défaillance des reins et du système urinaire. Les boissons contenant du cola sont particulièrement déconseillées car elles seraient l’une des causes les plus communes des calculs rénaux.

Ne pas consommer assez de vitamines et de minéraux

Afin d’éviter des carences en vitamines ou en minéraux, privilégiez une alimentation saine à base de fruits et de légumes. En dehors des avantages que ces derniers nous offrent en termes de poids et de silhouette, ils veillent surtout au bon fonctionnement de nos organes.

Consommer trop de protéines animales

Manger trop de viande peut s’avérer dangereux pour votre santé, surtout lorsqu’il s’agit de viande rouge. En consommer de manière excessive affecte votre système métabolique et peut mener à un éventuel dysfonctionnement de vos reins.

Boire de l’alcool

La consommation d’alcool, que ce soit en quantité modérée ou excessive, introduit des toxines dans votre corps. Lorsque cette consommation se fait de manière régulière ou répétitive, vos reins se retrouvent surchargés de ces toxines et deviennent graduellement incapables de les éliminer.

Boire trop de café

Le café est l’une des boissons les plus consommées au monde. Ses vertus santé sont innombrables, mais comme pour tout aliment, un excès de consommation peut générer des problèmes comme augmenter le fonctionnement des reins et causer ainsi une insuffisance rénale.

Prendre trop de médicaments

Que ce soit pour une migraine ou autre souci de santé mineur, nous avons la fâcheuse habitude de nous jeter sur le premier comprimé à notre portée. Malheureusement, cette très mauvaise habitude engendre de lourdes conséquences sur notre corps, en particulier au niveau des reins. Il est préférable d’avoir recours à des remèdes plus naturels, afin d’éviter tout problème rénal qui pourrait être causé par une consommation médicamenteuse trop élevée.

Manquer de sommeil

Le sommeil est très important car il permet à votre corps et à vos organes de récupérer. Pendant que vous dormez, vos reins en profitent pour faire une pause, ce qui leur permet de se restaurer pour effectuer leurs tâches correctement quand vous en avez besoin.

L’infidélité est l’un des fléaux du couple. Dans la majorité des relations, découvrir qu’un partenaire est infidèle fait souvent l’effet d’un coup de massue. En effet, l’infidélité est à la source de millions de cœurs brisés dans le monde et pour cause, le sentiment de trahison qui en découle est pire que tout.
Savoir reconnaître des signes d’infidélité chez son conjoint peut s’avérer très difficile, voire parfois impossible. En effet, il est généralement rare d’avoir des preuves qui peuvent appuyer des accusations envers son partenaire. Dans le meilleur des cas, le couple aura une discussion où la personne infidèle avouera ses erreurs.
Dans un article relayé par Psychology Today, l’infidélité n’est plus seulement physique ; elle peut aussi être mentale. Cette dernière est encore plus difficile à identifier puisqu’elle n’est basée sur aucun contact concret et réel entre les deux personnes impliquées. Faute de preuves, le meilleur moyen de détecter l’infidélité est de faire attention aux changements inexpliqués dans le comportement de votre conjoint. Voici donc quelques conseils qui peuvent vous éclairer :

  1. Il vous montre plus d’affection que d’habitude

Aussi surprenant que cela puisse paraître, un partenaire qui se montre plus affectueux que d’habitude pourrait être un signe d’infidélité. En effet, une personne infidèle ressent généralement de la culpabilité, ce qui la pousse à compenser ses actions en montrant plus d’amour envers son conjoint. Il en va de même pour les nouvelles attentions comme les coups de fils répétitifs durant la journée. Souvent, c’est un moyen de se tenir au courant de l’emploi du temps de l’autre pour ne pas se faire prendre la main dans le sac.

  1. Il a des sautes d’humeur sans raison

Si votre partenaire a des sautes d’humeur qu’il n’arrive pas à vous expliquer, il est probable que la vraie raison soit ailleurs et liée à une tierce personne. Lorsqu’un couple est ouvert, il est généralement facile de partager ce qui nous préoccupe. Refuser de parler pourrait donc bien signifier que votre conjoint vous est infidèle.

  1. Il opère des changements brusques dans sa routine

Vous connaissez votre conjoint mieux que personne et vous voyez pourtant qu’il commence à agir de manière différente et légèrement imprévisible. Si vous savez exactement à quoi ce changement est dû, alors vous n’avez pas à vous en faire. Par contre, si vous ne comprenez absolument pas ce qui se passe, vous devriez peut-être avoir une conversation tous les deux.

  1. Ces choses qui l’horripilaient avant ne lui font plus aucun effet maintenant

Vous remarquez un laisser-aller inhabituel chez votre partenaire. Certaines choses qui l’auraient mis hors de lui auparavant ne semblent plus l’affecter. Il en rigolerait presque. Méfiez-vous, cet air détaché pourrait signifier que son attention est ailleurs.

  1. Il change son apparence physique

Votre partenaire commence à avoir de nouveaux goûts et de nouvelles préférences. Il a toujours détesté les chapeaux et puis tout à coup, il décide que ça lui va très bien et qu’il préfère en porter plus souvent. Généralement, ce genre de comportement indique que la personne en question essaie de faire plaisir à quelqu’un d’autre, et ce n’est pas vous.

  1. Il cache son téléphone lorsque vous êtes dans les parages

Votre conjoint a toujours laissé traîner son téléphone partout et du jour au lendemain, il le cache comme le plus précieux de ses trésors. Ce signe est probablement l’un des plus visibles lorsqu’il s’agit d’infidélité. En effet, si votre partenaire ne veut pas que vous voyiez son téléphone, c’est qu’il a quelque chose à cacher.

  1. Il insiste sur son besoin de garder son espace personnel

Si une personne ne vous laisse pas vous approcher de ses affaires, c’est qu’elle a peut-être quelque chose à cacher. Certes, tout le monde a besoin d’un petit jardin secret pour se retrouver. Cependant, si vous voyez que votre partenaire devient trop agressif en vous voyant vous approcher du sien, c’est que vous n’allez probablement pas aimer ce qui s’y trouve.

  1. Il se montre moins affectueux en public

Chaque couple possède sa propre routine en termes d’affection en public. Certains se tiennent la main, d’autres suivent chacun leur chemin. Peu importe la situation qui vous correspond, la seule chose à laquelle vous devez faire attention est le changement. Si votre conjoint commence à éviter certains comportements ou se sent gêné d’être avec vous, il faudrait peut-être avoir une discussion.

  1. Vous avez un mauvais pressentiment 

On dit souvent qu’il faut faire confiance à son instinct et ce n’est pas pour rien. On ne vous demande pas d’attaquer votre partenaire et de l’accuser à tort, mais si vous sentez qu’il vous cache quelque chose, essayez d’avoir une discussion ouverte et franche pour mettre les choses au clair.
En cas de doute sur votre couple, privilégiez toujours une discussion franche et honnête !